17 décembre 2006

Réflexion sur les jeux en ligne

noelgirlsJe vous propose ma réflexion sur les jeux en ligne et plus particulièrement sur World of Warcraft.
Etant utilisatrice, je pense être apte à critiquer World of Warcraft assez objectivement.


Qui sont les utilisateurs?

Les joueurs sont très hétérogènes, tant par leur profession, leur âge ou la manière de considérer le jeu lui-même. Selon moi, l'âge des joueurs varie entre 14 et 60 ans, la moyenne d'âge doit être de 25 ans. Il y a beaucoup de lycéens, mais également des personnes à la recherche d'emplois ou en arrêt longue maladie, mais pour la plupart des utilisateurs sont en général seul chez eux. World of Warcraft serait une occupation ou remplacerait une famille, des amis.

World of Warcraft, plus qu'un jeu, une "famille":

World of Warcraft est un jeu où les joueurs se mélangent, s'allient, se défendent, et forment une entité. Des milliers de joueurs se rencontrent en ligne, l'inter communication est très forte, il se crée une communauté sociale très rapidement. A travers des quêtes que le joueur fait, la création d'un groupe avec d'autres joueurs est souvent une obligation pour la bonne évolution du jeu. C'est par la notion d'entraide que les joueurs peuvent faire évoluer leur personnage.

Pour jouer en groupe, il existe "la guilde". Les membres d'une guilde peuvent communiquer via un canal de discussion en temps réel. Les joueurs choisissent leur guilde en fonction de leur niveau et de la réputation de celle-ci. Etre membre d'une guilde est très important, les personnages portent un tabard, il s'agit là d'une identité.

Que sont les risques?fatherwinter

Nous avons déjà remarqué une grande dépendance du joueur vis-à-vis du jeu grâce à l'article "l'actualité de la presse" à travers le témoignage de Christian. Le jeu n'est plus un divertissement mais plutôt un emprisonnement du joueur. Le joueur a le "devoir" de rester et faire des quêtes pour aider sa guilde et la faire progresser. La solidarité est définie dans son dernier degré, ce qui engendre des problèmes de vie de famille, etc.

Les jeux en ligne peuvent être dangereux sur le plan social, pouvant créer une perte d'identité. A longue échelle, ceci peut entraîner un phénomène de robotisation pour les joueurs.

En effet, le jeu se déroule 24/24h, c'est-à-dire que même lorsque le joueur n'est pas connecté, le jeu continue de se dérouler et les joueurs hors ligne manquent des "trésors" et autres que d'autres joueurs récupéreront à sa place, ce qui produit un effet pervers. D'où l'obligation d'être au maximum présent pour le joueur pour deux raisons: la première est le fait d'être incorporé dans une guilde et par conséquent il se doit de rendre des comptes à celle-ci, justifier son absence, etc.

Selon les guildes, il y a des codes plus ou moins importants à respecter et le taux de présence est très important, la personne peut être banni d'une guilde si elle n'est pas connectée un minimum journalier d'heures. Dans ce cas, la personne est bannie de la guilde, et ne pourra pas augmenter les capacités de son personnage, etc.

La deuxième raison est qu'afin que le personnage du joueur soit performant, il faut qu'il joue le maximum possible, plus le joueur joue et plus il gagne des "bonus" pour son personnage. Si le joueur s'arrête même  quelques jours, son personnage perd des places dans les classements. Ce qui a mené à des problèmes psychiques des joueurs, voire dans certains cas la mort par l'oubli de s'alimenter. C'est un cercle vicieux.

Ce problème a été traité récemment par un reportage télévisé sur TF1, le mardi 5 décembre à 22h35: "confession intime". Il s'agissait d'un père de famille qui ne vivait plus que pour les jeux vidéos, oubliant sa famille.

Mon utilisation du jeu, mon témoignage, mes confidences:

reneJ'ai commencé à jouer à World of Warcraft l'année dernière. J'avais offert ce jeu à mon compagnon pour son noël, un peu par dépit peut-être ne sachant pas quoi lui acheter. Je pense que vous avez eu ce problème: "Zut, c'est bientôt noël, il faut à tout prix lui prendre un cadeau mais quoi?".

Alors vous arpentez religieusement les vitrines, et vous cherchez quelque chose sans savoir quoi chercher. Ne riez pas, je suis sûre que vous êtes dans ce pétrin là en ce moment!

Bref, j'ai regardé les achats des jeunes et moins jeunes et j'ai acheté comme eux: World of Warcraft. Au départ, je traitais les jeux vidéos comme le pire des divertissements pour les "enfants". Mon dernier jeu vidéo était sur la première "game boy" et il s'agissait de "Tetris", le "seul" jeu pour moi utile.

Bref, je passais mes soirées devant la télévision, pendant que monsieur jouait sur son ordinateur à World of Warcraft. D'un côté j'étais tranquille, je regardais la chaîne que je voulais et PAS de foot! Le seul problème était à table: "Je suis level 20 aujourd'hui, j'ai 30 gold, faut que je fasse cette quête là", etc. Et vous n'imaginez pas lorsque les copains de monsieur venaient à la maison! Toutes discussions n'avaient qu'un seul thème: World of Warcraft. Quelques mois après, mon copain m'a acheté ce jeu. "Faut que tu essaies, tu vas voir c'est génial!".

Et puis j'ai commencé, sans doute à cause de la télévision, y'a jamais rien à regarder et mon stock de DVD neufs criait famine.

Mes sensations? je dois avouer que j'étais vraiment contre tous ces jeux, mais on prend très vite goût, on veut toujours aller plus loin pour avoir une meilleure arme, etc. En très peu de temps j'étais devenue accroc!

Heureusement c'était pendant l'été, et je n'avais que "ça" à faire. J'essayais de voir toujours mes amis, mais il est vrai que le jeu me prenait au moins 8h par jours. Il m'est même arrivé une fois de me lever à 6h du matin afin de prendre un certain "coffre" et être ainsi la première à l'ouvrir, malheureusement beaucoup d'autres joueurs aussi se levaient à 6h du matin.

Comment j'ai pu arréter de jouer? Tout simplement en ayant fait une "overdose" du jeu. Manger sur le pouce en 2 minutes, souvent devant l'ordinateur lorsque "l'enjeu" était trop important... Bref, j'en ai été écoeurée, une fois j'ai passé 3 jours à jouer avec maximum 10h de sommeil, à la fin j'en étais presque malade juste le fait de dire: World of Warcraft. Du jour au lendemain j'ai tout arrété, et mon copain aussi.
Depuis, j'ai un peu rejoué, juste quelques jours, environ 2h par jours. J'ai vite arrété, déjà parce que World of Warcraft a un coût, et ensuite parce que finalement la télévision n'est pas si mal, au moins on est pas emprisonné.

Pour finir, je dirai que pour jouer aux jeux en ligne, on doit vraiment être très discipliné envers soi même en se fixant des limites, comme ne pas dépasser 2 heures par jours par exemple.

Je souhaite mettre en garde les parents, en espérant que mon témoignage aura servi.

Posté par jeuxenligne à 14:43 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Réflexion sur les jeux en ligne

    Une p'tite réaction...

    Je suis venue faire un petit tour sur ton blog, histoire de voir ce que tu nous racontes de beau, et je voulais que tu saches, que j'ai beaucoup aimé le fait que tu parles de ta propre expérience des jeux ! C'est d'autant plus intéressant et humain aussi, comme quoi la dépendance arrive très vite... et surtout plus vite qu'on ne le croit !
    Bon courage pour la suite!

    Posté par Adminead, 19 décembre 2006 à 20:09 | | Répondre
Nouveau commentaire